Err

Votre panier : 0,00 EUR
EDIDIT - Dépositaire des éditions Archè

DES NOMBRES PYTHAGORICIENS

21,00 EUR (137,75 FF)
En Stock
Ajouter au Panier
DES NOMBRES PYTHAGORICIENS

« Le présent petit ouvrage d’Arturo Reghini se veut à la fois un "prologue” à son grand travail encore en partie inédit sur "les nombres pythagoriciens” et, plus largement, une introduction à ce que l’auteur entend, au delà des seuls aspects mathématiques, par "l’esprit du pythagorisme”. »

« Ces quelques pages nous ont permis de souligner, au demeurant, que l’œuvre de Reghini n’envisage pas simplement les rapports de l’âme et du nombre en termes de parallélisme, ou même de correspondances symboliques, mais bien d’interaction dynamique effective et concrète, spirituellement féconde et par conséquent génératrice de transformation intérieure.

Il s’agit là d’un chemin qui mène censément, par la recherche de la proportion et de l’harmonie, à l’anamnèse, puis à la palingénésie, transcendant progressivement l’exercice de la raison discursive "pour élever l’esprit humain vers la science et la conscience divine”. 

Or, une telle finalité n’avait pas, pour Reghini, une dimension exclusivement individuelle. Elle était au contraire indissociable de la (re)constitution d’une élite initiatique, caractère qu’avait censément possédé en son temps le mouvement pythagoricien et que devait réactualiser la Schola Italica. En ceci, bien sûr, résidait l’essentiel de sa fonction aux plans éthique, politique et social.  »

« On ne peut que regretter pour lui que son époque n’ait pu connaître les recherches récentes qui mettent en évidence l’interaction intime entre la structure géométrico-symbolique de la réalité, la démiurgie cosmogonique et certains procédés rituels appartenant à la théurgie hellénistique. De tels aperçus, chez des auteurs comme son cher Jamblique, sur l’apport du (néo)pythagorisme aux techniques de réalisation spirituelle lui auraient vraisemblablement semblé précieux dans la perspective de sa synthèse personnelle entre géométrie pythagoricienne, magie et recherches initiatiques, ainsi que dans sa quête illusoire, sans doute, mais pleinement respectable néanmoins des prolongements contemporains de l’ " École Italique. »